14 Mar 2017
Tabarka, Tunisie
Tourisme Durable

Cette jeune association tunisienne a été crée en 2015, dans la région montagneuse de Kroumirie. Elle offre aux visiteurs la possibilité de découvrir un patrimoine naturel et culturel différent du reste du pays et rencontrer les habitants des forêts avec leurs savoir-faire bien particuliers. Par ses actions, l’AIHF espère redonner vie à ce territoire isolé.

Créatrice de liens sociaux

L’association a été créée pour mettre en relation les communautés locales et les visiteurs, mais également rassembler les populations, les institutions locales et le secteur privé autour d’un projet commun. Dans cette région, la population des zones forestière est isolée, elle ne bénéficie pas des répercussions du tourisme et souhaite de plus en plus rejoindre les villes tunisiennes pour y trouver un travail. Pour l’AIHF, l’émergence du tourisme permet à la population d’envisager un avenir dans leurs terres et dynamiser leur territoire.

Un circuit ponctué de rencontres

L’AIHF met en valeur le patrimoine culturel et naturel de cette région et a conçu un circuit de randonnée à travers la forêt pour permettre aux visiteurs de rencontrer les populations et leurs savoir faire : la poterie, l’artisanat du bois, l’utilisation d’huiles essentielles de plantes régionales… Les visiteurs découvrent une facette différente de la Tunisie, les communautés locales se sentent mises en avant, leurs savoir-faire perdurent et leurs ressources sont valorisées. Grâce à ses actions, l’AIHF a gagné le prix « Impact Local » aux Jamaity Awards 2015 !

Former les habitants pour des revenus durables

L’AIHF organise des formations pour la population locale sur l’hygiène et l’accueil des visiteurs afin qu’elle puisse les accueillir dans les meilleures conditions possibles et permettre au projet de persister. Ainsi, l’AIHF espère diversifier les sources de revenus et contribuer à des emplois pérennes dans cette région.

Les richesses naturelles : un moteur de développement

Par la production de produits forestiers et leurs dérivés, les richesses naturelles sont un levier de développement. L’AIHF sensibilise la population à leur protection en leur apprenant à bien exploiter ces ressources sans les détériorer pour envisager leur activité durablement.

L’association a mené une enquête dans la cité Elbassatine à Tabarka auprès de 80 familles pour analyser leur comportement au regard de l’environnement et leurs attentes concernant le développement de leur cité. C’est en voyant une forte demande des habitants que l’AIHF a proposé à la municipalité la création d’un espace vert. Ce projet est en cours de discussion.

 

Des idées plein la tête !

Même s’ils sont constamment freinés par le manque de financements, les 13 bénévoles de l’AIHF réfléchissent sans cesse à de nouveaux projets pour changer le monde à leur échelle. Ils espèrent prochainement mettre en place des formations pour les femmes sur une utilisation respectueuse des matière premières pour le processus de distillation, créer une économie sociale et solidaire ainsi qu’un label promouvant les huiles essentielles de la région. Ils préparent également un projet avec le Labo de l’Economie Social et Solidaire pour alimenter la totalité de l’éclairage public de la région grâce à l’énergie solaire !

« Nous voulons donner l’image d’un pôle écologique et unique de la région de Kroumirie » Adel SELMI, président de l’AIHF
Mettre en relation les habitants des forêts et les visiteurs pour donner vie à un territoire enclavé | The Switchers
AIFH Tourisme Durable
Nous suivre: