Skip to content

Policy Makers

Une feuille de route menant vers une Jordanie et une région méditerranéenne plus prospères

La Jordanie, tout comme la plupart des pays méditerranéens, souffre d’une importante dégradation environnementale en raison des modes actuels de consommation et de production non durables. La pollution de l’air et de l’eau, la dégradation des terres, la perte de biodiversité, la production de déchets ou la pénurie de ressources font partie des défis et problèmes environnementaux les plus importants auxquels fait face la Jordanie. Nous nous sommes associés au ministère jordanien de l’Environnement afin de mener des actions et d’élaborer le plan national d’action en matière de consommation et de production durables (CPD). Nous découvrirons ici le processus d’élaboration de ce plan national d’action en matière de CPD (PNA-CPD).

L’élaboration du PNA-CPD a débuté en 2014, mais les développeurs ne sont pas partis de rien. En 2011, le ministère de l’Environnement, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour l’environnement, a mené une étude sur la portée de l’économie verte, qui a posé les bases permettant de guider la Jordanie vers une économie verte et des modes de consommation et de production durables.  Ainsi, le plan national d’action fait partie de cette approche globale vers une transformation en économie verte.

Le ministère de l’Environnement a mise en œuvre un plan incluant une série d’activités afin d’aider à rédiger le plan national d’action. La première étape a été de créer un comité d’experts techniques pour les six secteurs d’économie verte. Ensuite, une table ronde avec les parties prenantes concernées par la CPD a été organisée le 22 octobre 2014 et a permis de choisir les trois domaines prioritaires du plan d’action : production agroalimentaire, transport et gestion des déchets. Des représentants du gouvernement, des ONG et du secteur privé, ainsi que les experts du ministère et du PNUE, ont pu partager leurs perspectives. Le premier avant-projet du plan d’action a été préparé à partir des résultats de cet atelier. Il a tout d’abord été soumis à un important atelier de consultation des parties prenantes le 17 août 2015, qui a été suivi d’un atelier de consultation des parties prenantes et de validation du 1er au 3 septembre 2015. Trois groupes de travail technique composés d’acteurs du gouvernement, des entreprises, de la société civile, des institutions financières, des centres de recherche et des agences de développement international ont eu l’opportunité de réviser et de suggérer des actions.

Actuellement, le plan national d’action en matière de CPD est sur le point d’être terminé et officiellement publié. Sa structure comprend des objectifs stratégiques ainsi que trois objectifs opérationnels pour les trois secteurs prioritaires. Les objectifs opérationnels sont le développement d’une politique et d’un cadre juridique, la promotion et la mise en œuvre d’initiatives spécifiques ainsi que le développement et la mise en œuvre d’actions d’éducation et de sensibilisation.

Les résultats devraient se traduire par la création d’emplois et l’amélioration de la compétitivité économique accompagnées de la préservation des ressources naturelles et de l’énergie, la prévention et la réduction de la production de déchets, un environnement plus propre et des écosystèmes plus sains, l’assurance du bien-être des sociétés, la provision de biens et de services durables pour les générations présentes et futures et l’amorce d’une Jordanie et d’une région méditerranéenne plus prospères.